mardi 21 décembre 2010

À Bientôt Brooklyn






























Ça fait presque deux ans que je ne suis pas allée à New York. C'est beaucoup trop longtemps pour moi. J'y suis allée au moins deux fois par année depuis ma première fois là-bas et encore plus souvent après qu'un de mes meilleurs amis, Karl, déménage à Brooklyn. Son appart a une chambre d'invité qu'il me prêtait généreusement en échange d'une bouteille de Jack. J'y suis allée mainte fois pour m'éloigner de Montréal, le temps de réfléchir un peu. D'autres fois, j'y ai apporté avec moi des personnes chères à qui je voulais absolument faire visiter ma (deuxième) ville favorite.

De dehors, son appartement avait l'air tout droit sortit d'un film de Spike Lee. Vous savez, les fameux escaliers dans "Do The Right Thing"? J'adorais les vieux planchers de bois franc qui craquaient, le calorifère toujours trop chaud et le son des voitures qui passaient près de la fenêtre de "ma" chambre en jouant du Jay-Z à tue-tête. J'aimais commencer ma journée en passant au bodega du coin, regarder l'épicier avec ses dents en or me faire le meilleur sandwich à 3$ sur terre.

J'ai toujours espéré secrètement devenir la coloc de Karl et Trish, sa copine. J'aurais aimé oser vendre toutes mes affaires et me trouver un travail là-bas. Mais chaque fois que je rentrais à Montréal, ma ville m'avait manqué et j'oubliais ces ambitions passagères.

Un chum et un bébé plus tard, c'est de plus en plus difficile de coordonner une escapade à NY. De plus, mon ami Karl et son amoureuse déménagent cet hiver pour ouvrir une auberge au Guatemala (break a leg guys!) donc adieu chambre chérie. Mais ce n'est pas grave.

Brooklyn, je repasserai bientôt te voir. Cette fois, ce sera avec une poussette que je me promènerai sur Fulton street. Mais je rentrerai comme toujours dans ce petit nail salon pour des ongles ghetto comme dans le temps. Comme si j'étais une "native". Comme si j'avais vraiment tout vendu pour changer d'air.

Merci vieille photo qui traînait sur ma carte mémoire...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire